Sebastien, le concepteur de Cagette et qui a des liens avec de nombreux producteurs nous a contacté il y a quelques jours pour nous parler de Véronique et Philippe Prot, producteurs de fruits/jus/compotes aux Vergers de Cousancelles dans la Meuse, et qui a de gros soucis financiers et une grosse production à écouler.

 

Corto a décidé d'inclure les produits des Vergers de Cousancelles dans la dernière commande qui sera livrée le 15 mai. Nous allons aussi lui acheter des pommes (et des oranges de Sicile) pour les Restos du Coeur à Montreuil.

 

Voici des informations sur cette ferme, son éthique de production biologique, sur ses difficultés mais aussi sur son engagement militant dans l'est de la France.

 

Philippe et Véronique sont des pionniers de l'agriculture biologique, puisqu'ils ont le label "NATURE ET PROGRES" depuis 1986, et ils ont aussi la label biodynamique DEMETER depuis 2002. 

 

Ils conduisent leurs arbres fruitiers sans irrigation : leurs fruits sont plus petits mais plus concentrés en goût et en nutriments.

 

Les arbres ne subissent pas les traitements agressifs car alcalins et oxydants, pourtant autorisés en bio. Etant en biodynamie, ils utilisent des tisanes de plantes et des microdoses de cuivre (le label DEMETER impose des doses maximales de cuivre à ne pas dépasser).

 

Le label "NATURE ET PROGRES" est plus exigeant et impliquant que le label bio et inclut une charte sociale et le recours à une main d'oeuvre locale.

 

Les difficultés : en 2017, le gel a provoqué 93% de perte de récolte (les aides n'ont couvert que 50% des pertes). La ferme s'est donc retrouvée en rupture de stock pour les fruits et les produits transformés (jus, purées). Ils ont refusé de recourir à des fruits de l'agro-industrie anonyme et ont été transparents avec les magasins clients. Résultat : ce sont d'autres fournisseurs n'ayant pas la même éthique qui ont pris leur place.

 

En 2018, la plupart des magasins ne sont pas revenus vers eux, d'où une perte important de Chiffre d'Affaires et un stock important. Dans le même temps, la production 2018 était abondante, avec bcp de petits fruits, donc un besoin important de main d'oeuvre et d'heures supplémentaires toutes payées.

 

Vous voyez l'équation : PROBLEMES CLIMATIQUES + HONNÊTETE ETHIQUE  = BAISSE DES VENTES + DIFFICULTES DE TRESORERIE

 

Militantisme : Philippe est aussi un opposant actif contre le projet d'enfouissement de déchets radioactifs à Bure, mais aussi contre un projet de laverie  de linges radioactifs provenant des centrales nucléaires à Joinville (52), risquant de provoquer des rejets dans la Marne (et donc la Seine). Pour signer la pétition : http://chng.it/wwLxbvqxPb

 

Philippe sera au dispatch le mardi 14 mai et viendra sur un ou plusieurs des lieux de livraison le mercredi 15 pour échanger avec les membres de Corto.

Leur site : https://www.lesvergersdecousancelles.fr/

 

Nous allons donc avoir un belle liste de jus de fruits, de jus de fruits pétillants, de nectars (riches en fibres), de purées de fruits sans sucres ajoutés et de compotes (avec 3% de sucres ajoutés).

 

2 propositions de recettes pour les nectars de mirabelle, quetsche et griottes : 

- vous ajoutez 10% de vin rouge à une bouteille de nectar pour avoir une sangria peu alcoolisée

- 1 bouteille de nectar + 1 blanc d'oeuf (ou 1/4 de crème fraîche sucrée à 30%) : bien fouetter puis congeler directement au congélateur pour avoir un sorbet (miam).

 

Nous comptons sur votre solidarité et surtout vos envies de gourmets...  et de gourmands!

 

Nous n'oublierons pas aussi les jus de pommes (et cidres et Fleur de sureau) de Christophe Bouvet de la Ferme du Vastel (Cotentin).