Le pigeon des Galline Felici

Nouvelles (à tendance) mensuelles  destinées à nos clients/amis francophones

AOÛT 2021

 

Bon retour !

 

 

Chèr·e·s ami·e·s,

bienvenu·e·s dans cette nouvelle saison !

Vous avez été très nombreux à nous écrire, préoccupé·e·s par les incendies et la canicule en Sicile, et cela nous a beaucoup touchés.

Malheureusement, sans vouloir en rajouter ou être catastrophistes, la situation est vraiment dramatique. Les incendies ne se sont pas arrêtés depuis le mois de mai dernier, que ce soit dans les zones agricoles que forestières. Nous sommes en train d'aggraver le processus de désertification et de transformer une île considérée pendant des milliers d’années comme le paradis de la Méditerranée en une terre nue, aride et hostile. Nous devrions nous excuser de pas être capables d’en prendre soin et de pas encore être parvenus à éduquer, sensibiliser, transmettre l’idée élémentaire que sauvegarder la planète n’est pas un passe temps de militant écolo mais un devoir moral et citoyen fondamental.
À ce jour en Italie, 103 000 hectares sont déjà partis en fumée et on estime à 40 millions le nombre d'animaux qui ont péri dans les incendies. Un jeune agriculteur de Paternò (nord de Catane) est mort en essayant de sauver ses champs des flammes.
Beaucoup d'amertume donc, mais heureusement, de nombreux groupes de citoyens se mobilisent dans toute la région et créent des mouvements de lutte anti incendies. Néanmoins, il est nécessaire que TOUS les citoyens EXIGENT un changement de paradigme ou le scénario à venir est sérieusement inquiétant...

 

Les avocats de Mario Cutuli tombés par terre à cause de la vague de chaleur.

 

En effet, depuis le mois de juin, les températures dépassent souvent les 40°C, avec des pics insupportables non seulement pour nous êtres humains, mais pour n’importe quel organisme vivant de la Méditerranée. Tout le monde parle des 48,8° C atteints à Syracuse comme d'un événement jamais vu, mais chez la productrice Lidia Tusa à Libertinia il a fait 47°, chez Vincenzo Vacante à Lentini 47,5°… Quant à moi, j’ai eu de la chance, je n’ai eu que 46° à Caltagirone...
Les conséquences sont vraiment désastreuses pour l’agriculture : la production devrait diminuer de 20 à 40 % en moyenne cette année. Il y a quelques jours, Mario Cutuli, nous a appris que les fruits de ses avocats - qu’il irrigue tout le temps et soigne avec beaucoup d'amour - étaient tombés à cause du stress que cause la chaleur aux plantes. Pour Mario ainsi que pour tous les autres producteurs se trouvant dans la même situation, les conséquences économiques seront très lourdes.
Quant à nous, nous sommes gênés de devoir vous dire que nous ne pourrons satisfaire toutes vos demandes d'avocats cette année une fois de plus. Les photos parlent d'elles-mêmes...
A part se retrousser les manches et avancer, il n'y a donc pas grand-chose à faire. Et pourtant, l’avenir est bien incertain pour nous toutes et tous.

En ce qui concerne la nouvelle saison, des nouveautés vous attendent. Tout d’abord, nous avons dû mettre à jour la liste des prix de nos produits. Le motif principal : abaisser la hauteur des palettes de huit à sept étages. En effet, comme vos lieux de déchargement ne sont pour la plupart pas des entrepôts professionnels et sont gérés par des bénévoles, nous avons pensé que ce changement simplifierait et rendrait plus sûre vos distributions. Cela signifie cependant : plus de palettes chargées sur les camions et une augmentation des coûts de transport qui dépendent du conditionnement dans l'entrepôt et de l’espace occupé par les produits sur le camion et non du poids. Par ailleurs, la hausse des matières premières a également eu des répercussions sur le prix des emballages pour le transport (caisse…) et donc sur le prix des produits.
Nous avons aussi souhaité augmenter la « part producteur » sur le prix global afin de soutenir nos agriculteurs durant une année qui s’avère une des plus difficiles sur le plan agricole depuis bien longtemps. Beaucoup de cultures ont perdu leurs fleurs et leurs fruits et pour certaines, il n’y a même pas eu de floraison - comme pour les fruits de la passion (maracuja) dont la production de fin d’été du producteur Paolo Costa a été entièrement réduite à néant. J’en profite pour vous annoncer que nous avons actuellement deux variétés de fruits de la passion disponibles (la seule différence est leur taille) et que nous avons décidé de les considérer comme deux produits différents. Vous trouverez donc dans la liste des produits : fruits de la passion « grands » et fruits de la passion « petits ».

Entre autres changements et afin de répondre à vos besoins, nous avons décidé de diminuer le poids des caisses de clémentines à 10 kg / caisse. Ce changement devrait permettre une durée de conservation des fruits plus importante et moins de risque durant le transport. Pour le moment, il n'est malheureusement pas possible d'abaisser le poids des caisses à 6 kg comme pour les autres petits fruits car notre entrepôt et les machines utilisées par le réseau calabrais « SemplicementeNoi » ne sont pas adaptés à ce type de conditionnement et cela compliquerait beaucoup trop notre travail. Cependant, notre objectif est d’aider les producteurs de ce réseau à se développer et s’améliorer pour répondre à vos besoins et aux leurs. Nous attendons comme d’habitude vos retours avec impatience afin de savoir si nos choix vous conviennent.

Dernière information technique : nous vous informons que la disponibilité des mangues est très limitée cette année, et que les citrons (Verdelli), toujours en raison des températures caniculaires, seront très certainement peu juteux. Nous espérons qu’ils en auront accumulé davantage d’ici à la première expédition de septembre, autrement nous serons obligés de ne récolter que les meilleurs, donc beaucoup moins que prévu. Nous avons cependant une quantité importante de raisin blanc de table de la ferme La Rosa, nouveau « poussin » de la région de Vittoria (Province de Raguse).

Nous voudrions tout de même vous laisser avec une bonne nouvelle : la Sicile est la première région d’Europe a avoir compris les objectifs de la stratégie européenne sur la biodiversité en approuvant à l’unanimité la première loi régionale sur l’agroécologie !
La définition de ferme « agroécologique » est encore très floue mais les personnes qui ont travaillé à la rédaction de la loi ont le mérite d’avoir interrogé ceux qui travaillent sur le terrain depuis des années. Le texte est donc bien rédigé et pas trop prétentieux - car si c’est trop technique, personne ne suit - et donne de bonnes espérances aux agriculteurs. Nous sommes en première ligne pour que ce texte devienne la nouvelle manière de produire la nourriture  - qui n'est pas vraiment nouvelle, disons plutôt « l’ancienne-nouvelle » façon de cultiver - et nous permette de prendre plus soin de notre Terre et d’en avoir moins honte.

 

Nous vous embrassons,
Mico

 

La loi sur l'agroécologie approuvée en Sicile !

Qui aborde enfin la question
de la biodiversité et du droit à la santé, des exploitations agricoles en tant que gardiennes de leurs territoires…

Bref, il semblerait que quelqu’un se soit enfin réveillé !

Merci à ceux qui ont collaboré et ont rendu cette loi possible dont on espère que l'application sera à la hauteur.

Pourquoi notre terre
part en fumée ?

Nous, clairement, n’avons pas la réponse
et il semblerait que les suspects soient nombreux
et qu'il y ait un lien avec l’argent...
Voici quelques articles, vidéos et dossiers en italien qui vous donneront quelques éléments de réponses :

- "Le business des incendies" (Report)
- "L'ombre du photovoltaïque" (La Reppublica Palermo)
- Dossier de l'association italienne Legambiente